Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Touski reste de Paris!

Publié le par Saintex

Touski reste de Paris!

Notre dernière journée à Paris a bien débuté tôt ce matin avec une rencontre à la gare.  Tous étaient au rendez-vous. Bien qu’un peu fatigués, ils avaient de multiples questions au sujet du déroulement de la journée.  Alors en route pour Paris, destination Cathédrale Notre-Dame dans le but d’escalader les tours.  Malheureusement, les heures d’ouverture ont fait en sorte que nous avons dû choisir de ne pas y aller.  Pas grave, nous avions 284 marches à escalader à l’Arc de Triomphe plus tard en après midi.  Nous nous sommes donc dirigés vers le Centre Pompidou où les élèves ont trouvé le bâtiment un peu drôle.  Certains pensaient que le bâtiment était en rénovation.  Nous avons eu quelques minutes pour nous promener sur les lieux.  Une crêperie ouverte, vingt-six manteaux rouges qui font la file, dès 9h30.  Le propriétaire a fait de bonnes affaires.  Et quoi de mieux par la suite qu’un arrêt au Starbucks, comme des vrais touristes.

Ouvrons une parenthèse qui traite du bienfait de l’absence des cellulaires.  Nous remarquons la belle dynamique qui se développe entre eux et nous ne pouvons nous empêcher d’apprécier toutes ces conversations humaines.  Ils ne manquent jamais de sujets à discuter et plusieurs nouvelles amitiés se forment quotidiennement.  De plus, nous constatons qu’ils partagent beaucoup leurs connaissances.  C’est un plaisir d’entendre les élèves identifier certains lieux et ensuite d’enchainer avec une discussion pertinente.  Ils en savent des choses ces jeunes!

En route vers le Louvre où nous étions attendus pour une visite libre du musée.  Nous avions au préalable choisi neuf œuvres célèbres à apprécier.  La plupart des élèves ont su reconnaitre les particularités de chacune.  D’autres, auraient préféré faire une sieste (voir l’album photo).  « Pourquoi Vénus n’a-t-elle pas de bras? »,  « Pourquoi les hommes sont toujours tous nus ? » « Qu’est-ce qu’ils font? » Comme si nous avons toutes les réponses!  Les élèves ont déterminé que certains artistes médiévaux auraient reçu un « fail » pour le cours d’art sur les points de fuite et la perspective.  Un a même ajouté « yétaient ben dumb »!  Par la suite, vint le moment tant attendu pour Thomas : la visite de la Joconde.  Il avait même porté ses chaussettes pour l’occasion (jolis bas verts sur lesquels se trouvait Mme Lisa). Myriam a su modifier la Joconde en lui ajoutant, sur Snap Chat, des oreilles et un museau de chien.  Je crois qu’à son tour, elle recevrait un « fail » de Leonardo.  Sarah, elle, a su faire un parallèle entre la Joconde et la nouvelle sacoche Louis Vuitton à 2500$.  C’est le seul temps qu’un sac Louis Vuitton est considéré une aubaine. Et Gina a ajouté le fait que les Français ont commencé à apprécier la Mona Lisa qu'au moment où elle a disparu autour de 1900.  Les gens venaient alors au musée pour voir le vide sur le mur.  Après un peu plus d’une heure de visite, le ventre un peu vide, l’intérêt des élèves commençait à s’estomper, jusqu’à ce qu’il y ait mention de cannibalisme, d’asiles psychiatriques et de morgues lorsqu’on leur présentait "Le radeau de la Méduse".  Toutes les têtes se sont alors tournées vers l’œuvre pour en savoir plus et la prendre en photo. Notre petite tournée était juste assez longue pour leur donner l’envie de revenir. Après une courte visite à la boutique de souvenirs, nous nous sommes dirigés vers le Jardin des Tuileries pour manger. Isabelle a pu célébrer son anniversaire au soleil près d’une des fontaines du Jardin en dégustant son premier macaron.  Bonne fête Isabelle!

En route vers les Champs Élisées, un court arrêt sur la Place de la Concorde a une fois de plus capté l’intérêt des jeunes, fascinés d’apprendre que l’obélisque de 3 300 années qui s’y trouve avait été transporté en bateau de bois.

Notre trajet le long des boutiques de l’avenue des Champs Élysées en fait saliver quelques uns, ce qui nous confirme une fois de plus que certains de nos élèves ont des tendances royales.  En fait, on remarque que nos gars sont plus magasineux que nos filles cette année.  Côté ponctualité, le groupe continue de faire preuve d’une fiabilité exemplaire, à un point tel que Nicolas, Antoine et Thomas ont abandonné Alexandre dans la boutique Adidas par peur d’arriver en retard au point de rencontre en face de la boutique du Paris St-Germain.  Après une trentaine de minutes, nous atteignons enfin notre objectif ultime au bout de l’avenue : l’Arc de Triomphe.

Nous avions une réservation en fin de journée pour monter au sommet de l’Arc.  Daphné nous confirme qu’il y a 284 marches pour atteindre la terrasse!  Le point de vue est formidable et les appareils photos sont en pleine opération à nouveau.  Arrêt en règle à la boutique de souvenirs avant de redescendre, où Mme Sarault a enfin pu trouver la breloque de Tour Eiffel qu’elle cherchait depuis son arrivée en France.

Mine de rien, il est 17h et une autre journée est passée!  Retour dans les familles à Marolles pour débuter un long weekend bien mérité.

 

Commenter cet article

Claudette 07/05/2017 21:35

Merci beaucoup pour vos petites chroniques, ça nous permet de voyager un peu avec eux...
et merci d'avoir recommandé d'absence de cellulaire....
Est ce qu'ils s'en plaignent ?

Nathalie 06/05/2017 02:43

J'adore la photo des jeunes qui crient devant la grosse affiche de l'homme qui fait "chut"!! :)

Janik 06/05/2017 02:09

Alexandre....tu étais en extase devant les chaussures dans le magasin Adidas, avoue. Je comprends que tes amis t'ai plaqué l'à. :-) Il y a vraiment de superbes photos sur google! Vous avez l'air de vraiment bien vous amuser.

Pam 06/05/2017 00:45

Je ris beaucoup de vos descriptions dans ces chroniques. C'est effectivement la première fois qu'une bourse de $2500 était décrit comme une aubaine! En espérant que cette expérience sans téléphone encourageront nos jeunes de déposer leurs appareils une fois à la maison..... je peux rever! Bon weekend à tous!